Qu'est ce que c'est : Contract Manager

Qu'est ce que c'est : Contract Manager

Réservez un RDV d'admission
Participez à une journée d'admission
Je m'inscris

Les Jeudis de l'Intelligence Juridique
18 avril à Paris de 17h30 à 19h00

Je m'inscris

Master Class
24 avril à Paris de 17h15 à 19h00

Je m'inscris

Vous avez entendu parler du métier de contract manager ? Vous souhaiter en savoir plus ?
Le métier de Contract manager encore inconnu il y a quelques années en France est en plein essor.
Le concept est issu des Etats-Unis d’où l’appellation anglo-saxonne.
Pour mieux comprendre en quoi consiste ce nouveau métier, nous allons élaborer la fiche de poste du contract manager.

Le métier et le rôle de contrat manager

Le gestionnaire de contrats gère l’ensemble du cycle de vie d’un contrat, de la phase d’élaboration d’une proposition à la clôture du projet. Il est l’acteur principal de la rédaction, de la négociation, des signatures et du suivi des contrats.

Le métier de gestionnaire de contrats est en plein développement : les entreprises sont désormais nombreuses, puisque cela leur garantit la conformité de leurs contrats avec la réglementation en vigueur.

Le gestionnaire de contrats a un rôle stratégique : son objectif est d’optimiser les contrats et de réduire les risques au niveau juridique, financier et commercial. Il est chargé de gérer tous les aspects liés aux contrats d'une entreprise ou d'une organisation.

Le bachelor « Droit et business » d’Elije vous permet de candidater à un poste de gestionnaire de contrats.

Bourses étudiante - Elije école de droit et d'intelligence juridique à Paris

Les missions du gestionnaire de contrats

Les tâches et les responsabilités du gestionnaire de contrats

Ses principales responsabilités comprennent la rédaction, la négociation, l'exécution et l'administration des contrats. Il participe également à la résolution des litiges entre cocontractants, à l’analyse des risques et à la surveillance des performances des sous-traitants et des fournisseurs.

Pour atteindre son objectif, le gestionnaire de contrats assurer donc différentes missions :

  • Analyser, étudier et comprendre le projet dans son ensemble.
  • Rédiger, corriger et négocier les termes des contrats avec les parties prenantes (fournisseurs, clients et partenaires de l’entreprise), parfois en plusieurs langues…
  • Effectuer un suivi de l’évolution du contrat : vérifier s’il y a des changements, des ajouts, des litiges etc., pour améliorer la performance du contrat.
  • Collecter l’ensemble des informations nécessaires auprès des directions opérationnelles et conseiller le chef de projet dans les choix stratégiques concernant les procédures administratives à appliquer.
  • Effectuer une veille régulière sur les nouveaux enjeux financiers et vérifier un éventuel changement de réglementation, afin d’actualiser les contrats si besoin.
  • Régler les litiges en cas de conflits entre les cocontractants.
  • Participer aux expertises juridiques.

Les journées d’un gestionnaire de contrats sont bien chargées et l’ennui ne fait pas partie de son activité. Il est au cœur de l’action de la vie d’une entreprise.

L’importance du gestionnaire de contrats dans une entreprise ou une organisation

Dans une entreprise, le gestionnaire de contrats est un juriste spécialiste en droit des contrats qui assiste et conseille la direction des achats et les directions opérationnelles. Son rôle est donc central.

Il participe aux réponses aux appels d’offres, en lien avec les opérationnels, et dans certaines négociations de contrats clients et fournisseurs. Comme il est parfois impliqué dans des processus d’achats internationaux, ses compétences en matière de droit international, droit des douanes et des transports internationaux, ou encore droit des affaires internationales seront recherchées.

Dans le cas de contrats de service et/ou de sous-traitance, son expertise en droit de la propriété industrielle ou de droit de la propriété intellectuelle (brevets de R&D) sera prisée par l’entreprise.

Dans un organisme public, le gestionnaire de contrats a une excellente connaissance du Code de marchés publics, et est généralement spécialisé en droit public.

Profil et compétences nécessaires

Avoir une formation juridique

Diplômé d’un 3e cycle en droit des affaires et/ou LLM pour les profils internationaux, le gestionnaire de contrats possède une bonne connaissance de l’entreprise et de son organisation.

Les compétences clés d'un juriste gestionnaire des contrats

Le métier de gestionnaire de contrats exige plusieurs compétences générales et communes au droit, et des compétences liées spécifiquement à ce métier.

  • Avoir une grande maîtrise de la gestion des contrats :
  1. Des risques : les identifier, les analyser puis les piloter.
  2. Des litiges commerciaux.
  3. Administrative et économique d’un contrat.
     
  • La gestion de projets.
  1. Savoir analyser la demande du client, le besoin, les risques et les opportunités du projet.
  2. Savoir proposer des solutions pour améliorer une situation, être force de proposition.
  • Avoir une connaissance juridique :
  1. Sur la fiscalité, les assurances et la comptabilité.
  2. Sur la réglementation et les lois en vigueur dans sa spécialité.
  3. Sur la rédaction d’un contrat.
  4. Pour vérifier la conformité d’un contrat.
Contract manager - Compétences - Elije écoel de droit

Les autres compétences

Autres compétences essentielles pour être gestionnaire de contrats :

  • Maîtriser les logiciels de bureautique et les logiciels de gestion de contrats.
  • Maîtriser l’anglais :
  1. Dans un contexte professionnel.
  2. Le vocabulaire technique.
  3. Écrire en anglais.
  • Être à l’écoute, avoir un bon relationnel et une bonne capacité de négociation.
  • Avoir le sens du détail et être rigoureux.
  • Être souple dans le respect du cadre juridique.
  • Avoir des capacités rédactionnelles avérées.
  • Être réactif, pour que l’entreprise puisse prendre une décision sur un marché.

La formation pour devenir contract manager

Du fait du développement récent de ce métier, il n’existe pas encore une formation ou un diplôme spécifique pour devenir gestionnaire de contrats.

Le bachelor « Droit et Business » d’Elije est une formation professionnalisante offrant à l’étudiant d’associer son apprentissage théorique avec un stage, qui lui permet d’acquérir une expérience professionnelle, de mettre un pied dans le monde du travail, d’élargir son réseau professionnel, et ainsi de faciliter votre recherche d’emploi.

L’école de droit Elije à Paris propose également un mastère « Droit des affaires et Business partner », qui vous forme à ce métier, car les compétences développées et les connaissances acquises lors du cursus sont celles exigées par le métier de gestionnaire de contrats.

Il est aussi possible d’accéder à ce poste avec un niveau bac 2, après une grande pratique sur le terrain et en ayant l’un des diplômes suivants :

  • BTS Technico-commercial.
  • BTS Assurances.
  • BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques.
  • DUT Génie industriel et Maintenance.

Ou avec un bac + 3 :

  • BUT Carrières juridiques.
  • Licence pro mention assurance, banque, finance (supports opérationnels).

Cependant, il est préférable de disposer d’un bac + 5 et d’avoir un bagage de connaissances plus solide. En effet, les recruteurs sont à la recherche de profils experts et détenteurs d’un diplôme de type :

  • Universitaire de gestionnaire de contrats.
  • D’école de commerce.
  • D’école de droit.
  • D’école d’ingénieurs.

Cette expérience vous permettra également de côtoyer diverses entreprises et d’élargir votre réseau.
Lors de cette formation, vous avez également la possibilité de développer votre maîtrise de l’anglais car vous pouvez effectuer un stage de six mois à l’étranger.

Salaires et évolution de carrière

Dès l’obtention du diplôme, le salaire d’un gestionnaire de contrats est bon, autour des 2 000 €. En moyenne, il gagne ensuite environ 3 000 € par mois. Le salaire d’un gestionnaire de contrats est composé d’un fixe mais aussi d’un variable (environ 30 % du salaire), ce qui le rend attractif et le fait augmenter exponentiellement au cours des années.

En cours de carrière, il peut gagner de 4 000 € à 5 000 €, selon son employeur et son expérience.

Certaines entreprises offrent de nombreux avantages complémentaires, en particulier dans le domaine des assurances santé et des PEE (plans épargne entreprise).

Les opportunités et évolution de carrière sont nombreuses :

  • Les grandes entreprises ont besoin de compétences juridiques et commerciales pour gérer et appréhender la complexification des contrats. Le gestionnaire de contrats a alors diverses missions et de grandes responsabilités : analyse des demandes du client, des risques, des opportunités ; il rédige et négocie les contrats, conseille le chef de projet dans le choix des procédures administratives, etc.
  • Les PME engagent généralement un gestionnaire de contrats en cas de conflits ou de crise et adoptent une démarche réactive.
  • Les multinationales font appel au gestionnaire de contrats pour faire le lien entre la direction juridique et la direction internationale. Dans ce cas, il veille à la bonne application des impératifs de la législation française par rapport au droit international ou des affaires d’un autre pays, d’où la nécessité de maîtriser l’anglais et les règles juridiques.

Au fil des années, l’expérience du gestionnaire de contrats et les responsabilités qu’il aura prises pourront lui permettre de monter en grade et d’occuper un poste plus élevé dans la hiérarchie :

  • Directeur de développement commercial.
  • Chargé d’affaires.

Il peut également faire valoir son expertise pour être recruté par une plus grande entreprise ou pour développer sa propre activité en tant qu’indépendant.