Droit des affaires

Droit des affaires

Rentrée 2023
Les inscriptions sont ouvertes

Je prends RDV

Rendez-vous personnalisé
 Venez échanger avec notre équipe !

Demandez un rendez-vous

Intéressé par Elije ?
Téléchargez le dossier de candidature

Je candidate

Comment fonctionne le droit des affaires et quels domaines y sont reliés ?

En quoi consiste le droit des affaires ?

En France, Il faut remonter au 18eme siècle pour voir apparaître le droit des affaires qui était alors un élargissement du droit commercial.

 

  • Les objectifs :

Le droit des affaires vise à équilibrer et stabiliser les échanges commerciaux sur le plan juridique. Il contribue au développement commercial, industriel et agricole. Pour cela, il est nécessaire d’établir des règles de conduites afin de favoriser le développement d’échanges simples et loyales entres les acteurs commerciaux.
De ce fait, comme le droit des affaires intervient pour protéger les citoyens, il relève donc du droit privé : Il encadre le fonctionnement d'une entreprise et la vie des affaires.

  • Les sources :

Le droit des affaires s’est étoffé avec différents textes du droit des affaires tels que des décrets, d’articles ou bien d’arrêtés gouvernementaux.
Cette branche se distingue par la forte influence du droit international à qui elle a emprunté plusieurs dispositions.
On observe donc que le droit des affaires et en relation avec plusieurs autres domaines du droit comme le droit des sociétés, le droit des entreprises…
 

Le master droit des affaires

  • Comment l’intégrer et où le passer

Pour intégrer un master en droit des affaires, il faut être titulaire d’un diplôme de niveau bac+3 ou d’une licence de droit ou d’un Bachelor de droit.
En général, les admissions se font sur l’envoi d’un dossier de candidature suivi par des concours écrits et oraux ainsi que d’un entretien de motivation.
Dès leur première année de master, les étudiants sont formés à devenir des juristes sachant résoudre un contentieux, plaider pour défendre un client, aider les entreprises en difficultés.
Le master de droit des affaires est une formation sur deux ans qui mène à un diplôme de niveau bac+5 et qui est enseigné par les universités ou dans une école de droit.

  • Les différentes matières 

En master droit des affaires, il y a plusieurs enseignements dispensés comme le droit des affaires internationales, droit des affaires et fiscalités, droit du travail, fusions et acquisitions…
Et d’autres moins tournées sur le droit des affaires comme le droit des sociétés, le droit international…
Pour parfaire la formation en droit des affaires, certaines écoles de droit, comme l’école de droit à Paris ELIJE, proposent des parcours avec un semestre à l’étranger.

  • L’alternance 

Le master en droit des affaires peut aussi s'effectuer à travers une formation en alternance. Dans certaines écoles, comme l’école de droit ELIJE à Paris, vous pouvez vous former en alternance pour apporter une plus-value à votre projet professionnel.
Vous passerez une partie de votre cursus en entreprise et serez rémunéré  (ce qui aide souvent au financement des études); l’autre partie de votre temps, vous serez en cours avec les étudiants en temps plein.
Il est important de souligner que le cursus en alternance vous permettra d'appliquer sur le terrain vos connaissances et compétences et que l'insertion professionnelle y est souvent plus favorable. 

L’école de droit ELIJE propose un master droit des affaires et business partner qui a pour objectifs d’approfondir les différentes matières liées au droit des affaires, acquérir et pratiquer les techniques contractuelles et développer les compétences relationnelles et son savoir-faire en négociation.

Les autres branches du droit des affaires

  • le droit des affaires et fiscalité

L’objectif de cette formation est de préparer les étudiants au traitement pratique de tous les aspects juridiques, fiscaux, sociaux et comptables d’une entreprise : contraintes ou incitations fiscales, rédaction de contrats, analyse de documents comptables, pratique des principaux mécanismes sociétaires, contentieux d’affaires.
Le but d'un fiscaliste est que son entreprise ou ses clients payent le moins d'impôts possible, car les taxes représentent une perte d'argent. Il faut donc les réduire le plus possible. C'est dans ce but que le juriste en droit fiscal doit : Trouver la meilleure option fiscale.
La rémunération moyenne d'un fiscaliste est de 55 000 à 65 000 euros brut par an, (environ 4 500 à 5 400 euros brut par mois). Son salaire est surtout décidé en fonction de son employeur, de ses années d'expérience et de sa spécialité.

  • Le droit des affaires et des entreprises

Il y a eu beaucoup de confusion lorsqu'il s'agit de faire la distinction entre le droit des affaires et le droit des sociétés. Alors que le droit des sociétés se concentre sur les aspects juridiques régissant la vente et la distribution des marchandises, le droit des affaires couvre les aspects juridiques liés aux acquisitions, fusions, créations de sociétés et droits des actionnaires. Les entreprises ont besoin de personnes qui ont une connaissance approfondie des deux lois.

  • Le droit des affaires international

Pour pouvoir exercer en tant que juriste, il faut être titulaire d’un master 2 dans le domaine du droit international.
Le juriste en droit international répond aux différends concernant des personnes privées comme les entreprises ou les individus dans le domaine des affaires, du commerce.
Il rédige des contrats et les négocie dans un contexte international. Il est spécialiste du droit des entreprises et des filiales internationales.
Les perspectives d’embauche sont nombreuses dans ce secteur. Les entreprises internationales sont en recherche de profils de plus en plus qualifiés en droit international.
 

Les différents métiers en droit des affaires et les débouchés

Parmi les métiers auxquels peuvent prétendre les étudiants de master en droit des affaires, on peut citer les postes de :

  • Juriste en entreprise,
  • Juriste en assurance,
  • Juriste spécialisé en établissement de crédit,
  • Cadre juridique auprès de sociétés ou associations à but non lucratif,
  • Juriste de collectivité territoriale.

Face à autant de débouchés, on comprend mieux l’enthousiasme que portent les étudiants pour ce master.
Toutes les entreprises à un moment donné ont besoin d’un conseil ou d’une aide juridique et les débouchés que présentent ce master sont des métiers exclusivement internes aux entreprises.
Les possibilités sont donc nombreuses pour les étudiants qui peuvent travailler dans divers structures.
Il est également possible de poursuivre ses études après un master en droit des affaires pour se lancer vers un doctorat. Ce dernier permet d’obtenir les mêmes débouchés mais il sera possible d’enseigner et de prétendre à de meilleures rémunérations.
 

Intéressé par Elije ?

 Il vous suffit de télécharger notre brochure pour découvrir l'école et ses formations et notre dossier de candidature pour candidater. 

 

Je candidate !
Admissions : Elije - école de droit et d'Intelligence Juridique à Paris