Que faire après une licence de droit ?

Que faire après une licence de droit ?

Réservez un RDV d'admission
Participez à une journée d'admission pour une de nos formations
Je m'inscris

Intégrez  la rentrée décalée !
Prenez tout de suite un RDV d'admission accélérée

Demandez un rendez-vous

Les Jeudis de l'Intelligence Juridique
1 février à Paris de 17h30 à 19h00

Je m'inscris

La licence de droit est de loin la plus prisée et la plus demandée par les bacheliers chaque année. 
Il va alors faire les démarches d’inscriptions auprès des différentes universités de droit ou d’école de droit privé.

Au cours de sa licence, l’étudiant va découvrir les matières juridiques et aura l’occasion de se projeter ou pas dans le domaine du droit.

Nous verrons quelles sont les différentes possibilités qui s’offrent aux étudiants une fois la licence obtenue.
 

Le Master de droit à l’université

Le but du master de droit est de former les étudiants sur le domaine du droit qui correspond le mieux à leurs centres d’intérêt, afin qu’ils puissent se construire une expertise. 
On trouvera alors : le master droit des affaires, master droit privé, master droit international, master droit des entreprises etc…

A l’issue du master de droit, vous aurez acquis des compétences et vous serez capable de gérer des contentieux de droit, rédiger des actes (notariat par exemple), plaider et défendre lors d’un procès, lancer une procédure contre une partie civile ou public, conseiller les personnes sur leurs droits et les procédures, connaître les textes de lois etc…
En fonction des spécialisations, les cours et enseignements en master de droit et le contenu pédagogique varient. Si votre projet professionnel est encore vague, sélectionnez une spécialisation assez large (comme le droit public ou le droit privé), afin de vous laisser plusieurs possibilités.

En ce qui concerne les matières et les types de droit, vous pouvez étudier : le droit des contrats, le droit social et civil, le droit constitutionnel, le droit des sociétés, le droit financier, le droit de la propriété intellectuelle, les relations internationales, les sciences politiques, le droit numérique etc…


A cela, vous devrez ajouter des stages en entreprise entre trois et six mois, des activités telles que des séminaires, des conférences etc…

Quelques conseils pour bien choisir votre master de droit:

  • Aller aux journées portes ouvertes pour aller à l’encontre des étudiants ainsi que de l’équipe pédagogique pour découvrir ce que chaque école ou université propose comme formation ainsi que se familiariser avec les lieux sur le campus.
  • Etudier les options et spécialisations que propose l’établissement
  • Lire la plaquette de l’école, se renseigner sur le site, lire des témoignages ou des articles…
     

Le Mastère de droit en école de droit privée

Certaines écoles proposent des parcours internationaux avec des programmes d’échange et des partenariats avec des universités étrangères. 

L’école de droit Elije à Paris propose cette option ce qui permet à leurs étudiants d’ajouter la mobilité internationale à leur CV et une expérience supplémentaires d’ouverture.
Certains établissements proposent aussi de faire un master de droit en alternance ce qui oblige de passer la moitié de son temps dans une entreprise et l’autre moitié en cours. Ce choix permet d’acquérir une expérience professionnelle solide et d’ouvrir son carnet d’adresse.
L’école de droit Elije à Paris propose un Mastère Droit des Affaires et Business Partner en alternance afin de confronter les connaissances académiques de leurs étudiants à la réalité du métier. L’alternance est un atout majeur dans un CV car elle développe votre employabilité et vous donne une certaine légitimité.

Depuis quelques années, des écoles supérieures privées viennent concurrencer les cursus universitaires en droit. 
Elles forment tout autant aux métiers du droit dans une structure aux effectifs réduits avec un suivi personnalisé, à l’image de l’École de droit de Elije à Paris.

Il s’agit d’une véritable alternative pour tous ceux qui souhaiteraient quitter l’université.
 

Le Master en école spécialisée

Il est possible d’aller dans plusieurs écoles qui proposent des parcours spécialisées : 

  • L’école de commerce : qui se veut très professionnalisante car elle a une grande proximité avec le monde de l’entreprise. Elles proposent des formations diplomates dans des domaines variés tels que le marketing, la gestion des ressources humaines, la communication etc.
  • L’école de journalisme : elles sont accessibles sur concours après la licence.  Pour poursuivre dans ce domaine il faut être curieux, passionnée, doué pour l’écriture, la vidéo etc.
  • D’autres écoles comme des écoles de marketing, de communication, de ressources humaines sont proposées pour vous laisser un plus grand choix.

Les autres options après une licence de droit

Dans la majorité des cas, les étudiants poursuivent leurs études après leur licence mais il existe une petite partie d’entre eux qui se remet en question et qui se rend compte que le droit n’est pas fait pour eux.
Dans ce cas, les étudiants doivent faire une pause et explorer les différentes options pour trouver leur voie.

  • L’expérience professionnelle : utiliser votre licence pour enrichir votre expérience professionnelle dans le domaine juridique ce qui va vous permettre d’enrichir votre CV et qui pourra être un élément déterminant pour être accepté par la suite dans le master de votre choix. En effet, un CV avec des expériences professionnelles constitue une valeur ajoutée pour son admission. Cela va également vous permettre de définir vers quoi vous souhaiter vous orienter et vers quel métier et afin déterminer quel master vous souhaiter entreprendre.
  • S’engager dans le service civique : s’engager auprès de missions humanitaires est l’occasion unique de vivre des expériences uniques et enrichissantes en alliant le secteur du droit : tribunal judiciaire, cour d’appel etc. Vous pouvez ainsi vivre une expérience dans votre domaine juridique de prédilection.
  • Voyager : étudier à l’étranger vous permettra de vous changer les idées, d’explorer de nouvelles cultures, d’acquérir de nouvelles expériences et ainsi de développer votre projet d’étudiants et professionnel.
  • L’insertion professionnelle : la dernière option qui s’offre à l’étudiant et de quitter définitivement le cursus universitaire et de s’insérer directement dans le monde du travail.
    •  Vous pouvez passer le concours de la fonction publique dans les différents secteurs proposés et ainsi exercer le métier d’attaché administratif, inspecteur des finances etc.
    •  Vous pouvez également chercher un travail en entreprise comme juriste d’affaires, assistant juridique etc.